Arriere-plan

Qu’est-ce qu’une
symbiose industrielle?

AccueilPrésentation

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme?

L’écologie industrielle est une approche multidisciplinaire, un ensemble d’outils comme l’écoconception, les technologies propres et l’analyse du cycle de vie qui vise à optimiser l’utilisation des ressources naturelles. À l’image des écosystèmes naturels où les flux des matières et d’énergie circulent constamment, l’écologie industrielle applique le principe aux chaînes d’approvisionnement et à la gestion des matières résiduelles et des résidus. Poussières de bois, résidus miniers, sous-produits de plastique, etc. Les rejets des uns peuvent bien souvent se substituer aux matières premières des autres.

Le développement durable en réseau

Une symbiose industrielle consiste en un réseau d’entreprises et de collectivités maillées entre elles par des échanges de matières (ex. : sous-produits), d’eau ou d’énergie. Ces échanges forment des synergies. Le cas le plus célèbre est sans doute la symbiose de Kalundborg, au Danemark.

En allongeant le cycle de vie des ressources dans le respect de la hiérarchie des 3RV (Réduction, Réemploi, Recyclage/Compostage, Valorisation), la symbiose fait la promotion des technologies propres et de la production propre, des approches plus efficaces et respectueuses de l’environnement. Par les liens qu’elle crée dans le tissu industriel, social et économique d’une région, cette économie circulaire est aussi un outil concret de développement durable.

Des gains substantiels pour votre entreprise

Gains économiques

  • Réduction des sources de gaspillage;
  • Amélioration des procédés de production;
  • Réduction des coûts d’approvisionnement en matières premières;
  • Réduction des coûts d’élimination des matières résiduelles;
  • Augmentation des revenus avec la vente de sous-produits;
  • Optimisation de la gestion des résidus;
  • Augmentation du potentiel d’innovation;
  • Développement d’écoproduits à contenu recyclé;
  • Développement ou bonification des filières de gestion des résidus industriels et des matières résiduelles;
  • Développement de nouveaux marchés;
  • Augmentation du potentiel d’opportunités d’affaires.

Gains environnementaux

  • Réduction de l’exploitation des matières premières et préservation des ressources naturelles;
  • Diminution des émissions de gaz à effet de serre;
  • Réduction des impacts environnementaux liés à l’élimination des matières résiduelles;
  • Réduction des risques de contamination de l’eau, de l’air et des sols;
  • Meilleure gestion du risque environnemental et de la conformité réglementaire.

Gains sociaux

  • Implication et collaboration entre les différentes parties prenantes visées par la symbiose;
  • Création de nouveaux partenariats (produits, services, entreprises, etc.);
  • Création et maintien d’emplois locaux;
  • Sensibilisation de la direction et des employés à l’écologie industrielle et aux retombées du développement durable;
  • Amélioration de l’image corporative.